BD : MAGIC 7

Sept adolescents unis pour sauver le monde !

RESUME :

Sept adolescents aux de pouvoirs surnaturels réalisent que leurs pouvoirs sont plus puissants ensemble. Ils pourront choisir entre sauver le monde ou le détruire... Léo, capable de voir et parler avec les fantômes, arrive dans une nouvelle école où il va faire la connaissance de Hamelin, qui communique avec les animaux et Farah, qui partage son corps avec un démon. Ils vont devoir enquêter sur des vols dont Hamelin est accusé à tort, ce qui va amènera à rencontrer d’autres enfants aux pouvoirs uniques. Dans cette série, les sept devront s’unir à une menace commune. Beaucoup d’ennemis les attaqueront : une créature démoniaque, robots, un huitième et mystérieux mage, une société secrète... Cependant, l’ennemi principal de ces jeunes est en eux.

MAGIC 7 :  Jamais seuls
MAGIC 7 © DUPUIS 2016

CRITIQUE :

Magic 7 est une série de BD jeunesse éditée chez Dupuis à rythme assez effréné, 3 tomes par an pour un total de 10 volumes. Ce qui explique surement le fait qu’il y ait deux dessinateurs (issue de chez Disney) et deux coloristes. On aurait pu penser à un clone de Harry Potter à la lecture du scénario, mais l’histoire se déroule dans un monde tout à fait normal et contemporain et n’a rien à voir.

L’histoire est vraiment axée sur les 7 enfants aux dons exceptionnels. Ce premier tome s’intéresse tout particulièrement à Léo le spirit, Hamelin le shaman et Farah la démoniste, mais on en croise déjà d’autres. L’histoire est assez basique en somme faisant parfois des raccourcis mal venus ou mal représentés. Je m’explique : un moment, Léo rencontre Farah pour la deuxième fois et rien n’indique quoi que ce soit sur un "coup de foudre" ou autre chose, pourtant l’un des fantômes interpelle le jeune héros pour lui dire qu’il est en train de tomber amoureux ! C’est totalement mal venu, comme si l’amourette était obligatoire ! Et on va la poser là sans vraiment chercher à l’intégré à l’histoire.

Ces petites faiblesses montrent quelques facilités scénaristiques. Vous allez me dire : ce n’est pas grave, c’est pour les enfants. C’est justement parce que c’est pour les enfants qu’il faut travailler son scénario. Malgré ces raccourcis, l’histoire reste basique, mais rien de foufou non plus. Le dessin est très beau, un joli trait très agréable avec de magnifiques couleurs. Le découpage est très classique et ne colle pas trop avec le dessin pour moi, cela aurait mérité un découpage plus dynamique et moderne.

Vous l’aurez compris pour ce premier tome l’histoire tombe dans la facilité, le dessin reste très sympa, mais je ne vous recommande pas Magic 7


[Critique faite après lecture du premier tome.]


  • REDACTEUR
    - RYUDOKA -
  •   HISTOIRE :
      PERSONNAGE :
      MISE EN PAGE :
      GRAPHISME :

  •   MOYENNE :
    3.50
    Note sur 5
  • BD : 10 ans et +
  • Editeur :
    DUPUIS
    Genre :
    AVENTURE
    FANTASTIQUE
    Type :
    BANDE DESSINEE
    Album :
    48 pages environs
  •  
  • MAGIC 7
    CRITIQUE BD
    KID TOUSSAINT
    KENNY RUIZ
    DUPUIS