KLAW

BD : KLAW

RESUME :

La vie d'Ange Tomassini est des plus étrange : fils d'un mafieux dont il ignore candidement les activités, il a du mal à trouver sa place dans le monde. Les profs et autres instances ont un comportement plutôt passif et coulant, tandis que les autres élèves l'évitent ou le brutalisent. Difficile dans ce cas d'avoir une vie sentimentale, même si on y travaille d'arrache pieds!

Et tout se complique encore quand Ange se rend compte qu'il peut se transformer en tigre anthropomorphe, capable de broyer ou de trancher du métal, sans parler de la chair humaine... Heureusement, il peut compter sur deux alliés dans ce monde de brutes : Franck, son ami intello et confident, ainsi que Dan, son gardien, qui possède les mêmes pouvoirs et semble plus fidèle au jeune homme qu'à son père.

Alors quand Ange apprend à maîtriser ses pouvoirs et décide de les utiliser pour démanteler le réseau de son fourbe de père, les ennuis commencent pour de bon. D'autant plus qu'il existe onze autres animaux du zodiaque chinois, dont les initiés peuvent prendre l'apparence et la force...

KLAW : Eveil
KLAW © LE LOMBARD 2013

CRITIQUE :

C'est parti pour une entrée en puissance dans un univers qui détonne : celui de Klaw Ozanam nous propose un monde parcouru par des gens ayant le mystérieux pouvoir d'héberger dans leur corps un esprit animal tiré du zodiaque chinois, les Dizhis. Ils peuvent ainsi se transformer en anthropomorphes possédant la puissance et les pouvoirs de leur totem.

Le héros de l'œuvre, Ange Tomassini, en plus de découvrir ses pouvoirs de tigre-garou, a la particularité d'être un fils de mafieux et doit être le seul de la ville à ignorer les activités de son père. Le fait qu'il décide d'y mettre fin, une fois ses pouvoirs maîtrisés, présage de sacrées embrouilles!

Dès la couverture, l'accroche est faite, aussi sur que les griffes du tigre rentrent dans la chair de l'homme. Epurée par son fond blanc, originale par son code graphique et sa calligraphie, elle est carrément rendue puissante par son illustration, sauvage, colorée et contrastée. Le ton est donné!

L'histoire est bien amenée, centrée sur le héros, mais cultivant le doute sur ses pouvoirs. Sa situation familiale et sociale (réel challenge!) le place dans un milieu où il faudra lutter tous les jours. On découvre petit à petit la dimension mystique des Dizhis, fort prometteuse, qui sera peut-être complétée en suite par la technologie de 2031.

Les personnages jouissent d'un côté sympathique et attrayant, autant par leur caractère que par leur style, avec une mention spéciale pour Dan, le gardien du héros, tellement rebelle et classe qu'il se taillerait presque la part du lion... euh... du tigre.

Côté graphique, Joël Jurion nous régale! Le dessin est marqué d'une empreinte particulière et très bien adaptée à l'œuvre, à mi-chemin entre le manga et la BD plus européenne. Ce style hybride comme un tigre anthropomorphe permet une action lisible, dynamique et efficace. Une attention particulière est laissée aux angles, aux visages et aux expressions, héritage du code nippon.

Mieux encore, les colorisations! Assurées par le dessinateur, elles sont sublimes et offrent une palette de couleurs savamment choisies et mises en valeur par des contrastes intelligents. Un vrai plaisir pour les yeux!

Enfin, histoire de ne pas relâcher les dents de cette puissante mâchoire, deux bonus qui donnent l'eau à la bouche pour la suite : une liste des Dizhis et de leurs pouvoirs sur la 2e et la 3e de couverture, plus un extrait du 2nd numéro en fin de tome.

Vous l'aurez compris, Klaw! a su rapidement me convaincre par la force de son univers et de son style graphique. Son fort potentiel me fera probablement acheter les tomes suivants. A déguster cru, encore saignant, voire vivant!

[Critique faite après lecture du premier tome.]


  • REDACTEUR
    - ESTEBAN -
  •   HISTOIRE :
      PERSONNAGE :
      MISE EN PAGE :
      GRAPHISME :

  •   MOYENNE :
    4.00
    Note sur 5
  • Age de lecture : 10 ans et +
  • Editeur :
    LOMBARD
    Genre :
    AVENTURE
    FANTASTIQUE
    Type :
    BANDE DESSINEE
    Album :
    48 pages environs
  • LIENS ASSOCIEES :
     
     
  •  
  • JOEL JURION
    ANTOINE OZANAM
    CRITIQUE BD
    KLAW
    LE LOMBARD