MANGA : GAMARAN

RESUME :

« A l'ère Edo, un domaine rassemblait les maîtres en arts-martiaux ne jurant que par la force et ne vivant que pour le combat. Son nom : Le fief Unabara, l'antre des démons. »

Le Daimyô (Seigneur d'une province) a décidé que son successeur parmi tous ses fils serait choisi lors d'un tournoi d'arts martiaux au cours duquel s'affronteront des écoles représentant chacune l'un des héritiers potentiels. WASHIZU Naoyoshi, le 28ème fils du Seigneur, va alors demander l'aide de l'école Ôgame, connue pour son redoutable élève, KUROGANE Jinsuke, ayant vaincu plus de 1000 adversaires... Malheureusement celui-ci a quitté le dojo et nul ne sait où il est. Mais Naoyoshi va rencontrer Gama, le fils de Jinsuke, qui va accepter de l'aider dans sa quête d'ascension sociale...

GAMARAN
GAMARAN © KANA 2012

CRITIQUE :

INTRODUCTION
Lorsque j'ai reçu les 2 premiers tomes de « GAMARAN » de NAKAMARU Yosuke, j'ai été impatient de les lire! En effet, je ne vous cache pas que j'adore les récits avec des samouraïs et autres Ronins ! C'est donc avec une certaine fébrilité dûe à mon impatience que j'ai commencé à lire ces mangas. Qu'en ai-je pensé ?

«  GAMARAN  » est le premier manga de NAKAMARU Yosuke. Il espère d'ailleurs que les lecteurs prendront du plaisir à lire son œuvre. Dans mon cas, j'ai bien aimé ces deux tomes de «  GAMARAN  ». Bastons et honneur sont au rendez-vous et NAKAMARU Yosuke nous propose des personnages haut en couleurs ! Entre Gama, âgé de 14 ans qui est une véritable force de la nature, ou encore Naoyoshi qui s'inquiète pour lui lorsque le tournoi commence alors qu'il veut devenir Daymiô, ou encore certains adversaires appartenant aux autres écoles nous avons droit à des personnages très hétéroclites.

En revanche, le coup de crayon de NAKAMARU Yosuke sur le personnage de Gama me fait penser légèrement à celui de TOGASHI Yoshihiro, le créateur de YU YU HAKUSHO, notamment au personnage de Hiei.

Je pense que consciemment (pour rendre hommage) ou inconsciemment, NAKAMARU Yosuke, pour son manga «  GAMARAN  » s'est inspiré aussi de Rurōni Kenshin (Kenshin le vagabond) avec le personnage de MAKI Baïan, qui possède une très longue arme et qui aime boire du saké au même titre que SAGARA Sanosuke. Peut-être est-ce une simple coïncidence et que NAKAMARU Yosuke ne s'en est pas rendu compte.

Vous l'aurez compris, avec « GAMARAN » nous avons droit à un super manga rempli de combat et d'honneur, mais aussi avec une morale, que je vous laisse découvrir. « GAMARAN  » est une déclaration d'amour aux arts-martiaux en tout genre, avec et sans armes ! .

LES PLUS
J'ai trouvé le graphisme sympathique – bien que ressemblant au coup de crayon de TOGASHI Yoshihiro que j'apprécie beaucoup – ainsi que le caractère de Gama et des autres personnages principaux.

J'ai trouvé très beau et dynamique le combat que nous a orchestré NAKAMARU Yosuke, entre Gama et Baïan avec les différentes techniques !

Les traductions des techniques sont un plus que j'ai beaucoup apprécié également.

LES MOINS
Bien que j'ai mis dans les plus, je le mets également en moins, à savoir le coup de crayon qui ressemble à celui de TOGASHI Yoshihiro. Ne sachant pas si NAKAMARU Yosuke a voulu rendre hommage aux mangas ci-dessus mentionnés, je mets ce point également en négatif. La mise en page qui empêche une bonne pagination alors que parfois il était possible de le faire.

MA NOTE
Je donne un 18/20 car je trouve dommage cette ressemblance pour certains personnages d'autres mangas (Hieï et Gama) ainsi que pour la mise en page qui, en version française du moins, empêche la pagination, ce que je trouve un peu dommage.


  • REDACTEUR
    - FREDERIC MORGAT -
  •   HISTOIRE :
      PERSONNAGE :
      MISE EN PAGE :
      GRAPHISME :

  •   MOYENNE :
    3,50
    Note sur 5
  • MANGA : 12 ans et +
  •   Editeur :
      KANA

    Genre :
    ACTION
    ARTS MARTIAUX
    Type :
    MANGA
    Collection :
    SHONEN
    Volume :
    22 Tomes
    Album :
    192 pages environs
  • LIENS ASSOCIEES :
     
     
  •  
  • GAMARAN
    KANA
    SHONEN
    NAKAMARU YOSUKE