JE VOUS DIS TOUT VIDEO :
JE VOUS DIS TOUT

SERIE : L'ARME FATALE

VOIR
 WOLF IN MOTION VIDEO :
WOLF IN MOTION

VENOM, C'est (K)NULL ?

VOIR
LES VIDEOS DE NOSE VIDEO :
LES VIDEOS DE NOSE

ACHATS MANGA


NOSE nous propose une review sur les achats mangas du mois de DECEMBRE 2021 avec des oeuvres graphiques tres attendu comme , KOWLOON, GRAND BLUE .

Avec cette selection hétéroclite, il nous partage ses coups de coeur et ses impressions sur l'évolution des titres.
VOIR

ARTICLE : PARIS GAMES WEEK 2022


PARIS GAMES WEEK 2022 - RESTART

Restart, c’est le nom qui a été donné à cette nouvelle édition de la Paris Games Week, et celui-ci ne pouvait être mieux choisi. C’est en effet le retour de la convention annuelle du jeux vidéo après deux ans d’absence. Comme beaucoup d’autre événements celle-ci à malheureusement été annulé en 2021, mais surtout en 2020, qui aurait dû être l’édition des 10 ans ! Autant vous dire que les attentes étaient élevées pour ce retour. Alors, comment c’est il passé ?


PGW 2022

COMMENCONS PAR LE NEGATIF.

Même si cela faisait très plaisir de retrouver cet événement, la première chose que j’ai pu remarquer est que l’édition 2022 était beaucoup plus petite que celles des années précédentes (en tout cas pour celles auxquelles j’ai participé). Dans les premiers temps cela ne m’a semblé n’être qu’une impression mais j’ai vite réalisé que non une fois le premier tour de repérage fait, et ce pour une raison simple : il n’y avait qu’un seul niveau. Et si vous avez encore des doutes il suffit de comparer les plans de la PGW 2019 et celle de 2022 :

PLAN PGW 2019


PLAN PGW 2022

Je ne vais pas les énumérer, mais un simple coup d’œil suffit à voir qu’un (très) grand nombre de stand n’étaient pas présents. Personnellement je le comprends un peu. C’est la reprise après deux ans, les exposants ne savaient pas vraiment à quoi s’attendre pour cette nouvelle édition, mais j’espère que les choses reviendront vite à la « normale ».

LE FAUX NEGATIF : "Menu Manga".

Je pense que vous avez tous déjà vu cette photo :

PGW 2022

J’ai beaucoup ris le soir à l’hôtel en scrollant sur twitter et en voyant passer cette photo avec le hastag #PGW2022. Même si ce genre de chose existe malheureusement, quelques infos sur cette photo : OUI elle est vraie MAIS elle vient de la Japan expo, pas de la PGW, et cette photo date de 2014. Je ne suis pas là pour défendre qui que ce soit, mais juste méfiez vous de tout ce que l’on voit sur internet. Personnellement, le menu le plus chère que j’ai mangé été à 11.50€, contenait du riz, des ravioli vapeur et une boisson, le tout préparé sur place, devant nous. A part l’attente, bien évidente vu le nombre de personnes présentes, je n’ai rien à redire sur la qualité de la restauration.

Plus de distribution de coca-cola

Coca cola, grand partenaire, presque historique de l’événement n’était pas présent cette année. Alors au font qu’est-ce que cela change ? Pour l’évenment en lui-même je ne sais pas, un gros manque à gagner bien sûr, mais je ne sais pas à quel point cela a eu un impact. En revanche côté visiteur cela se voit : plus de distribution offerte toute au long de la journée. Honnêtement au début je me suis « ça fait chi**r, c’était quand même un truc sympa ». Mais au bout de quelques minutes j’ai pensé « c’est mieux pour ton corps » (oui c’est une justification comme une autre) mais je me suis surtout remémorer les ordures que cela représente. Sans même parler écologie, dès le début d’après midi les poubelles débordaient, il y avait des centaines de cannettes par terre un peu partout, et le sol devenait collant… Finalement on y a gagné en qualité de visite.

Les points positifs

J’espère que je n’ai pas fait fuir tout le monde à ce niveau là de mon récit. J’aborderais rapidement les points positifs. Tout d’abord c’est un grand plaisir pour moi que de retourner là-bas. Certes il faut faire la queue un moment pour tester les gros titres mais cela n’est pas nouveau. Et j’ai trouver que, même si cela était plus petit, l’organisation était bien gérée. Malgré des journée sold out, nous n’avons attends que 15 min pour rentrer le premier jour de notre séjour et 5 le deuxième. Les allés sont suffisamment spacieuses pour ne pas être bousculé de toute part.

Les invités

Ce que j’aime dans ce genre d’évènements c’est que la plupart des invités et intervenant sont totalement accessible. Je me souviens avoir croisé Julien Tellouck (https://www.facebook.com/JulienTellouck) au détour d’une allé et d’avoir discuté avec lui simplement jusqu’à son stand. Lors des animations vous avez toujours une chance de pouvoir vous faire remarquer ou de discuter avec les gens présents sur scène.

Sans parler des live animé à même les stands comme cela était le cas vers les stands « Made In France » où étaient présent les différentes écoles de formation de jeux vidéos tel que Gaming Campus (https://gamingcampus.fr/) mais aussi des développeurs indépendant tel que Wild Mage Games (https://www.wildmagegames.com/fr/) . (Interview bientôt disponible). Des présentations et démonstration de jeux animé entre autre par Billichou (https://www.twitch.tv/billiechou) .

PGW 2022

Mon plaisir à chaque fois que cela est possible est d’allé voir Marcus (https://chezmarcus.fr/) , qui prends le temps de rencontrer personnellement ses fans pendant une quinzaine de minutes, discuter, prendre des photos, etc… Même si cette année il n’avait pas son propre stand et qu’il fallait réussir à le trouver.

PGW 2022 : MARCUS


PGW 2022 : MARCUS

Mon seul regret aura été de ne pas réussir à voir Lady Sundae (https://twitter.com/LADYSUNDAE) , mis à part quand elle faisait un live avec Playstation.


- DAWN OF DARKNESS -