ASLAK

BD : ASLAK

RESUME :

Que faisait on au temps des viking pour s'occuper ? Pas la possibilité de draguer Hilda sur Tinder, ni de regarder des vidéos de chats sur youtube, d'ailleurs il n y a pas de chat du tout, alors que faisons nous ? Et bien on se raconte des histoires, un peu à la manière des longues soirées chez mémé la veille de noël.

ASLAK : l'oeil du monde
ASLAK © DELCOURT 2011

CRITIQUE :

c'est comme ça que démarre Aslak, mémé étant remplacé par le conteur du village et noël durant toute l'année (viking oblige). Sauf qu'ici ce ne sont pas des enfants attendant la fin du supplice dans l'espoir d'avoir quelques miettes du fond de retraite de mémé, mais du roi Waldemar ; et quand il en a marre d'entendre pour la 20e fois la même histoire, il décapite.

C'est donc le sort réservé à ce pauvre conteur, mais le problème est toujours là, Waldemar s'ennuie et veut des nouvelles histoires. Les 2 fistons du conteur sont envoyés à la chasse aux nouvelles histoires, le meilleur prendra le job de son père, l'autre partagera sa place sous terre. Ils vont donc partir chacun de leur coté pour rejoindre l’île de l’œil où réside un vieux conteur possédant un livre rempli de fabuleuses histoires.

Aslak n'est sans doute pas l'aventure du siècle, mais propose son lot d'antihéros, (dont un guerrier bourrin ne supportant pas la vue du sang), d'action et de gags, d'autant que le dessin colle bien à l'esprit et la mise en scène très dynamique. Bref une recette qui fonctionne !
[Critique faite après lecture du premier tome.]


  • REDACTEUR
    - SEZ -
  •   HISTOIRE :
      PERSONNAGE :
      MISE EN PAGE :
      GRAPHISME :

  •   MOYENNE :
    3.50
    Note sur 5
  • Age de lecture : 12 ans et +
  • Editeur :
    DELCOURT
    Genre :
    HEROIC FANTASY
    AVENTURE
    Type :
    BANDE DESSINEE
    Album :
    56 pages environs
  • LIENS ASSOCIEES :
     
     
  •  
  • ASLAK
    CRITIQUE BD
    MICHALAK Emmanuel