MANGA : VERSUS MEMORY

A la recherche de ses souvenirs !

RESUME :

Tout humain est constitué d’une flamme blanche et d’une flamme noire. Lorsque l’humain se sépare en deux, leurs flammes s’incarnent en Soul-Age, totalement amnésique, mais doté de pouvoirs hors du commun. Le jeune Kiki est l’un de ces Soul-Age accompagné par la très énergique Nora, ils parcourent le monde afin de retrouver ses souvenirs. Mais leur quête va les emmener au-delà de ses origines.

  VERSUS MEMORY
VERSUS MEMORY © MICHEL LAFON 2019

CRITIQUE :

Nous avons affaire une histoire assez classique, au départ tout semble terriblement bien tomber. Même si l’on apprend que tout est orchestré, cela tombe un peu trop bien à chaque fois, sachant que les organisateurs ne peuvent pas réellement gérer les choix de notre héros. Tout s’enchaîne très vite, un peu trop ce qui donne cette impression justement. Ce qui est intéressant par contre, c’est que vous n’allez pas suivre seulement la flamme noire de Kiki et la flamme blanche de Nora, mais aussi leurs opposés. On notera que les flammes noires sont de genre offensif et du coup plus agressif dans le caractère. À contrario, les flammes blanches sont de genre défensif et plutôt d’humeur joyeuse. L’histoire est tout de même très sympathique et rentre bien dans l’idée d’un shonen actuel, on a tout de même un peu peur que tout arrive trop vite.

Pour le dessin, on ressent une touche d’Akira Toriyama notamment par certaines expressions qui font vraiment penser au dessin du maître, mais rien d’étonnant cela est devenu monnaie courante, et pas seulement avec le papa de Son Goku. Le dessin est clair et agréable à la lecture.

Pour le découpage, nous avons beaucoup de dynamisme, les actions sont particulièrement bien réalisées, on ne souffre d’aucun manque et l’on comprend parfaitement ce qui se déroule sous nos yeux. Pour l’édition, c’est le gros point noir de ce manga malgré les belles pages couleur, les planches sont mal découpées, allant jusqu’à couper une partie de la phrase qui nous reste plus qu’à deviner. Sans compter un manque de relecture claire avec des coquilles dès le début. Bref, c’est INACCEPTABLE, les coquilles passeraient encore, mais le découpage des pages non.

En conclusion, Versus memory est un manga sympathique, mais va un peu trop vite à l’essentiel. De plus, l’édition n’est pas de bonne qualité.

[Critique faite après lecture du premier tome.]


  • REDACTEUR
    - RYUDOKA -
  •   HISTOIRE :
      PERSONNAGE :
      MISE EN PAGE :
      GRAPHISME :

  •   MOYENNE :
    3.80
    Note sur 5
  • MANGA : 12 ans et +
  • Editeur :
    MICHEL LAFON
    Genre :
    ACTION
    AVENTURE
    Type :
    MANGA
    Collection :
    SHONEN
    Album :
    180 pages environs
  • LIENS ASSOCIEES :
     
     
  •  
  • VERSUS MEMORY
    CRITIQUE MANGA
    DAVE-X