BD : GRANDS ANCIENS

RESUME :

Au milieu du 19e siècle, dans le petit port de New Bedford, dans le comté de Bristol, Le jeune Ishmaël, rêve de gloire et d’aventures. Pour cela il ne voit qu’une solution : embarquer sur un baleinier afin de partir à la découverte des mers et océans. C’est en tout cas ce qu’il raconte dans une taverne à Hermann Melville, écrivain. En échange, Hermann va lui raconter l’incroyable histoire de d’Achab, capitaine du baleinier le Pequod, partie en croisade contre un monstre impensable : le Kraken.

LA FAMILLE FANTASTIQUE : Le prince Devil
GRANDS ANCIENS © SOLEIL 2010

CRITIQUE :

Pour ceux qui ne les aurait pas reconnus, je vous présente Hermann Melville et le capitaine Achab, respectivement l’auteur et le héro du roman mondialement connu, Moby Dick. Si je me permets cette précision, c’est parce qu’il s’agit là du principe même de cette BD. Mêlé la réalité à la fiction. Je sais que cela a été fait à plusieurs reprises, mais ici cela fonctionne parfaitement pour plusieurs raisons. La première est que l’histoire qui y est raconté diffère de celle que l’on connaît et qu’elle implique de nombreux autre personnage d’œuvres tout aussi célèbres.

La seconde est que, même dans l’histoire, Hermann Melville se présente comme un écrivain, transportant avec lui un carnet rempli de note et de croquis des récits qui lui ont été raconté ou qu’il est censé avoir vécu lui-même. Et pour moi tout par de là, replacer vous dans le contexte, nous sommes au milieu du 19eme siècle, à côté du feu dans une taverne un soir pluvieux. Un vieil écrivain qui projeté de rédiger son prochain roman raconte l’histoire d’un de ses amis à un jeune matelot rencontré le jour même. Quelle est la part de vérité, la part d’imagination ou encore la part de légende ou croyance de marin dans le récit qui est comté ? Impossible de le savoir, et c’est tout se qui donne son charme à cette BD, en plus de ses dessins d’une très grande qualité.

Une certaine cultures des œuvres classiques est préférable pour apprécier au mieux ce récit, car de nombreux personnages connu y sont intégré, parfois de manières flagrante, comme le capitaine Achab ou le Kraken, parfois de manière plus subtile, mais je ne vous en direz pas plus. Venez découvrir la vérité sur ce qui c’est réellement passé dans les pages Moby Dick….

[Critique faite après lecture du premier tome.]


  • REDACTEUR
    - DAWN OF DARKNESS -
  •   HISTOIRE :
      PERSONNAGE :
      MISE EN PAGE :
      GRAPHISME :

  •   MOYENNE :
    4.50
    Note sur 5
  • BD : 10 ans et +
  • Editeur :
    SOLEIL
    Genre :
    FANTASTIQUE
    AVENTURE
    Type :
    BANDE DESSINEE
    Album :
    48 pages environs
  • LIENS ASSOCIEES :
     
     
  •  
  • VUKIC BOJAN
    CRITIQUE MANGA
    GRANDS ANCIENS