MANGA : GIGANTOMACHIA

Un ONE SHOT de Kentaro Miura !

GIGANTOMACHIA © GLENAT 2015

RESUME :

Dans la Grèce mythologie, la Gigantomachie nous raconte les batailles épiques des Dieux, menés par Zeus, contre la révolte des frères des Titans et fils de Gaia : les géants. Grâce à Héraclès Zeus remporta la victoire, car seul un humain pouvait gagner face à la fureur des géants. Kentaro Miura, auteur de l’incroyable manga Berserk, nous livre une histoire similaire, mais 100 ans dans le futur. Un ex-lutteur Delos aidé par Prome une jeune fille mystérieuse, se voit transporté dans une époque inconnue pour lutter contre les forces insectoïdes du géant Alcyon.

 GIGANTOMACHIA
GIGANTOMACHIA © GLENAT 2015

CRITIQUE :

C’est le premier one-shot réalisé en 2013 par Kentaro Miura hors Berserk depuis 20 ans. Il revisite la Gygantomachie, mythe grec où les géants se révoltent contre l’Olympe. Alors que dire de ce manga ? Au final, à part les colosses et quelques noms, rien ne se rapporte vraiment au récit grec. C’est une petite pause qu’a pris l’auteur entre les tomes de Berserk.

Son style graphique incroyable et ultra détaillé nous émerveille du début à la fin. Les combats sont magnifiques. Le premier notamment, où notre héros, Délos, nous fait une démonstration de lutte magistrale contre Ogun, l’homme semi-scarabée qui lui est déjà tout à fait impressionnant. Il l’est tellement d’ailleurs qu’on se demande comment notre protagoniste va s’en sortir. L’humour ne sera pas au goût de tout le monde. En effet, Promé, la jeune fille peut faire jaillir un nectar d’un endroit spécifique. On voit que l’auteur s’en amuse, mais j’ai trouvé cela un peu dérangeant, même si cela répugne également Délos. On nous plonge dans l’histoire sans aucune explication, quelques informations filtrent, mais rien de réellement tangible pour comprendre l’ensemble.

Le récit se termine de façon ouverte, laissant à Kentaro Miura la possibilité un jour de faire une éventuelle suite. Comme à son habitude, c’est très riche et impressionnant niveau dessin, par contre le scénario manque de détail. C’est un étalage du talent artistique de l’auteur.

Bref, si vous êtes fan de Kentaro Miura foncez acheter ce tome, mais ce n’est pas obligatoire.


  • REDACTEUR
    - RYUDOKA -
  •   HISTOIRE :
      PERSONNAGE :
      MISE EN PAGE :
      GRAPHISME :

  •   MOYENNE :
    3.50
    Note sur 5
  • BD : 16 ans et +
  •   Editeur :
      GLENAT

    Genre :
    HEROIC FANTASY
    MYTHOLOGIQUE
    Type :
    MANGA
    Collection :
    SEINEN
    Volume :
    1 Tomes
    Album :
    240 pages environs
  • LIENS ASSOCIEES :
     
     
  •  
  • KENTARO MIURA
    CRITIQUE MANGA
    BERSERK