MANGA : DEMON SLAYER

RESUME :

La vie n'a jamais été facile pour Tanjiro : son père décédé, il a la charge de sa mère et de ses cinq frères et sœurs et les journées sont rudes au milieu des montagnes. Les choses s'emballent quand, un beau jour, il rentre du travail pour trouver sa famille assassinée, à l'exception de sa sœur Nezuko, mourante. Mais le destin joue encore, lorsque la fillette se révèle être devenue une démone et l'attaque, avant d'être arrêtée in extremis par un tueur de démons. Finalement, alors qu'une part d'humanité subsiste chez Nezuko, Tanjiro décide de devenir lui-aussi un pourfendeur de démon, afin de venger sa famille et de découvrir comment soigner sa sœur. C'est le début d'une aventure sanglante mais fantastique !

 DEMON SLAYER
DEMON SLAYER © © PANINI 2016

CRITIQUE :

Avec Demon Slayer, on navigue dans un univers sombre et violent, où les démons parcour Japon des années 1910 et sont pourchassés par une société secrète ayant juré de les exterminer. Le thème pourrait sembler, de prime abord, plutôt entendu et classique, d'autant que les codes du shônen sont ici plutôt flagrants : un jeune héros, pétri de bonté et de courage, qui ne recule devant rien pour protéger les faibles et terrasser le mal. La succession d'entrainements et de combats contre des adversaires toujours plus terrifiants, avec l'aide de compagnons de bataille qui vont se regrouper autour de notre champion, en fait même un modèle du genre nekketsu.

Mais loin de souffrir de cette catégorisation, Demon Slayer parvient à la transformer en force. Certes le scénario initial offre peu de nouveanté, mais l'atmosphère du manga est quant à elle plutôt sympathique. On prend rapidement plaisir à parcourir ce manga un peu "à l'ancienne" et à voir évoluer ses héros, d'autant que le style graphique, volontairement rétro, s'y prête parfaitement. Les personnages ont la classe avec leurs kimonos décorés, leurs sabres et leurs masques, et je me suis particulièrement senti attiré par le côté traditionnel et mythologique nippon, si bien exploité ici.

Le rythme alterne de manière fluide entre les bastons et la rigolade, tout en promettant une histoire qui saura s'épaissir en mystères et s'enrichir en personnages et en surprises. Enfin, bien que mon expérience se limite pour le moment au premier tome, j'ai déjà été conquis par la personnalité de Tanjiro et je décerne ma mention spéciale à sa sœur demi-démone Nezuko, qui se révèle aussi badass au besoin qu'elle est mimi-rigolote le reste du temps.

Pour conclure, Demon Slayer est un shônen plutôt bien fait, prometteur en émotions et en bastons, avec son style bien à lui. Laissez-vous tenter, ça risquerait bien de vous plaire !


  • REDACTEUR
    - ESTEBAN -
  •   HISTOIRE :
      PERSONNAGE :
      MISE EN PAGE :
      GRAPHISME :

  •   MOYENNE :
    4,50
    Note sur 5
  • MANGA : 13 ans et +
  •   Editeur :
      PANINI

    Genre :
    FANTASTIQUE
    ACTION
    DRAME
    Type :
    MANGA
    Collection :
    SHONEN
    Album :
    192 pages environs
  • LIENS ASSOCIEES :

     
     
  •  
  • DEMON SLAYER
    CRITIQUE MANGA
    GOTOGE KOYOHARU