DARK GODDESS

MANGA : DARK GODDESS

RESUME :

Fils d’un prêtre bouddhiste, Nagare Sôunji est un lycéen qui passe ses journées à ne rien faire. Il préfère laisser son prodige de frère exorciser les mauvais esprits et s’occuper du temple avec son père. Mais le jour où il rencontre Anjo, une étrange et belle jeune femme qui prétend être une déesse, sa vie bascule… La fonction cachée du temple, le passé ensanglanté des deux frères, tout ressurgit quand des êtres des ténèbres arrivent à se frayer un passage vers le monde des humains après mille ans de réclusion. Seuls Nagare et Anjo semblent pouvoir se dresser contre cette force maléfique ! Mais ce pacte avec une déesse ténébreuse n’est-il pas pire que le Mal à affronter ?

SOURCE RESUME : PIKA

  DARK GODDESS
DARK GODDESS © PIKA 2017

CRITIQUE :

Les mangas sur l’exorcisme sont monnaie courante, faisant ainsi appel au folklore japonais où bouddhisme, shintoïsme, yokaï, et enfin dieu s’entremêlent. La déesse Anjo est loin d’être une déesse bénéfique, bien au contraire c’est la déesse du mauvais sort ! Dès le début, on sent bien qu’elle n’est pas complètement claire sur ses intentions. Et notre héros Nagare qui ressemble beaucoup à Hikaru du Manga Hikaru no go, et dont d’ailleurs son jeune frère porte le nom (est-ce un clin d’œil à la série ?), va se laisser berner par notre belle déesse. Je ne pense pas qu’Anjo soit réellement maléfique, mais les contreparties seront sûrement à la hauteur des demandes du jeune héros.

Au final, nous avons un scénario relativement classique sans grande prise de risque. Une impression de déjà-vu reste tout de même en arrière-goût lors de la lecture de ce premier tome. Avec un dessin très soigné et très agréable, on se laisse porter par l’histoire, mais sans grande conviction.

Le récit va sûrement tourner autour du lien entre Nagare et Anjo ainsi que sur la raison de son emprisonnement, on découvrira une déesse pas si mauvaise que ça. Bref, rien d’extraordinaire pour le moment, j’espère sincèrement que le scénario nous garde quelques surprises et que ce n’est qu’un début classique afin de capter l’intention du lecteur.

En résumé, Dark goddess a le potentiel pour devenir un très bon manga,mais nous le saurons dans les tomes à venir.

[Critique faite après lecture du premier tome.]


  • REDACTEUR
    - RYUDOKA -
  •   HISTOIRE :
      PERSONNAGE :
      MISE EN PAGE :
      GRAPHISME :

  •   MOYENNE :
    3.8
    Note sur 5
  • Age de lecture : 13 ans et +
  •   Editeur :
      PIKA

    Genre :
    FANTASTIQUE
    Type :
    MANGA
    Collection :
    SEINEN
    Volume :
    3 Tomes
    Album :
    192 pages environs
  • LIENS ASSOCIEES :
     
     
  •  
  • HIROKAZU OCHIAI
    CRITIQUE MANGA
    DARK GODDESS