ARSLAN

MANGA : ARSLAN

THE HEROIC LEGEND OF ARSLAN

RESUME :

Le Prince Arslan, futur héritier du royaume de Parse alors âgé de 14 ans, en est encore à l'apprentissage des rudiments du maniement des armes quand il prend part à sa première bataille aux côtés de son père, le roi Andragoras. Il ignore encore à cet instant que cette bataille fera basculer son destin puisqu'il deviendra malgré lui le nouveau souverain d'un royaume en grande difficulté.

 extrait du manga ARSLAN
ARSLAN © KUROKAWA 2015

CRITIQUE :

The Heroïc Legend of Arslan est la dernière série en date d'Hiromu Arakawa, mangaka devenue culte avec sa première série : Fullmetal Alchemist. Après Hero Tales, Nobles Paysans et Silver Spoon, ce shonen en cours depuis 2014 (11 tomes déjà parus en France) porte sans conteste la pâte de son autrice, quand bien même il s'agit de l'adaptation d'une saga littéraire que l'on doit à Yoshiki Tanaka.

Ici, l'alchimie laisse place aux intrigues géopolitiques dans un univers aux accents moyen-ageux, avec une touche de magie et de fantastique. On y suit le jeune prince Arslan, héritier du royaume de Parse après que son père, le roi Andragoras, ait disparu au cours d'une bataille suite à une trahison de la part d'un de ses marzban (l'équivalent d'un général pour faire simple). Mais le jeune prince n'était pas préparé à une telle responsabilité à son jeune âge, et va de ce fait rapidement se retrouver à la tête d'un royaume déliquescent, en position de faiblesse suite à la trahison en question. De plus, un individu mystérieux masqué conteste sa légitimité sur le trône.

De là découle un récit à tiroir, avec de nombreuses forces aux intérêts tantôt convergents, tantôt divergents, qui se croiseront au gré du scénario. Et au centre de tout ceci, nous avons Arslan, qui fédérera autour de lui de nombreux meneurs et guerriers qui seront on ne peut plus importants dans sa reconquête du pouvoir. Et ce jeune héritier est certainement une des grosses qualités du titre, car il se questionne énormément sur le genre de souverain qu'il souhaite être, et va apprendre énormément sur l'exercice du pouvoir et sur les réalités de ce monde au fil du récit, bien épaulé par Daryun (le plus grand guerrier de son armée) et Narsus (son stratège de génie), entre autres. Ainsi, autour de notre héros gravitent des personnages hauts en couleur et très charismatiques, dans la lignée de ce que Arakawa avait déjà proposé dans Fullmetal Alchemist. Et de la même façon, elle ne cède ici à aucune forme de manichéisme et traite de sujets graves tels que l'esclavage, le fanatisme religieux et l'usurpation de pouvoir. Le tout dans une fresque épique riche en morceaux de bravoures et batailles violentes, sans oublier le soupçon de fantastique qui donne encore plus de corps à cet univers.

En définitive, le seul gros écueil du titre est son rythme de parution de deux tomes par ans, qui joue beaucoup en sa défaveur tant chaque volume se fait attendre. Alors que le volume 12 arrivera en juillet en France, on sent qu'on a encore de longues années devant nous avant d'en voir la fin, et surtout, si chaque tome est excellent, le nombre de personnages et d'intrigues développées en parallèle fait que l'on aimerait une parution plus régulière afin d'avancer à meilleur rythme dans ce qui est, malgré tout, une épopée de grande qualité.

Précisons à ce sujet que le tome 1 sera disponible à 2 € les 3 et 4 juillet à l'occasion des 48h de la BD 2020, l'occasion de se lancer dans la série si ce n'est pas déjà fait !

[Critique faite après lecture du premier tome.]


  • REDACTEUR
    - L'APPRENTI OTAKU -
  •   HISTOIRE :
      PERSONNAGE :
      MISE EN PAGE :
      GRAPHISME :

  •   MOYENNE :
    4.00
    Note sur 5
SITE INTERNET
  • Age de lecture : 12 ans et +
  • Editeur :
    KUROKAWA
    Genre :
    AVENTURE
    FANTASTIQUE
    Type :
    MANGA
    Collection :
    SHONEN
    Album :
    180 pages environs
  • LIENS ASSOCIEES :
     
     
  •  
  • ARSLAN
    CRITIQUE MANGA
    ARAKAWA HIROMU